VTC ou Taxi : Quel statut choisir ?

Accueil / Devenir chauffeur VTC / VTC ou Taxi : Quel statut choisir ?

Vous voulez exercer une activité dans le domaine du transport de personnes, mais vous hésitez entre le statut de taxi ou VTC ? Il est vrai qu’il existe quelques différences entre ces deux statuts. Afin de vous aider à choisir, nous vous expliquons, ci-dessous, les avantages et les inconvénients présents dans chacune des deux professions ainsi que leur cadre juridique.

Quels sont les différences entre le taxi et la VTC ?

La principale différence entre le taxi et la VTC est que cette dernière nécessite obligatoirement une réservation préalable. En revanche, l’atout majeur avec le VTC est que vous êtes certain d’obtenir votre propre véhicule alors qu’il faut parfois attendre des heures pour trouver un taxi.

Par ailleurs, le VTC doit avoir une capacité de 4 à 9 places, tandis que le taxi ne peut dépasser 8 places. Ceci étant dit, le VTC est sujette à davantage de restriction que le taxi lors de la circulation. En effet, ce dernier peut rouler sur les voies réservées aux bus et stationner devant les gares ou les aéroports. N’étant pas le cas du VTC, sa réservation devient incontournable.

En matière de tarifs, les taxis sont soumis à une réglementation à travers un arrêté préfectoral annuel qui fixe la tarification. Concernant les VTC, leurs tarifs sont entièrement libres. Les sociétés VTC proposent aux consommateurs des forfaits afin qu’ils puissent connaître le montant de la course dès le départ, ce qui évite toute surprise et permet à ces derniers de refuser la course si le tarif ne leur satisfait pas. De plus, ces entreprises privilégient le confort des clients et offrent des services complémentaires tels que des rafraîchissements, de la lecture…

Les statuts du Taxi et du VTC

De manière générale, que ce soit pour le taxi et le VTC, la possession du permis B depuis plus de 3 ans et le suivi d’une formation sont obligatoires pour pouvoir exercer la profession.

En ce qui concerne le chauffeur de taxi, celui-ci devra, après un examen, obtenir un certificat de capacité professionnelle, lequel lui permettra d’être titulaire de la carte professionnelle. Ensuite, il aura le choix de déclarer son activité sous plusieurs statuts, notamment artisan, travailleur indépendant, salarié, sociétaire de coopérative…

Quant au chauffeur VTC, il devra obtenir une autorisation de transport. Après quoi il effectuera la demande de carte pro VTC et l’inscription au registre VTC. Ceci dit, en créant son entreprise, il sera éligible à l’inscription au registre qu’il aura décidé de passer.

D’ailleurs, Monsieur VTC vous propose de vous aider dans la réalisation cette procédure, qui peut paraître assez pénible, et vous accompagne dans la création de votre statut de VTC.

Recevez gratuitement le livret qui vous explique ce qu'il faut savoir sur le VTC

    Votre nom*

    Votre prénom*

    Votre email*

    Votre numéro de téléphone*

    Quelle centre serait le plus à même de répondre à vos questions ?

    Cochez la case ci-dessous pour recevoir le livret gratuitement
      

    *Mentions obligatoires

    Nous vous apportons une réponse sous 24H

    Commentaires(0)

      Laissez un commentaire