Comment Lyft est devenu le premier rival d’Uber

Accueil / Actualités VTC / Comment Lyft est devenu le premier rival d’Uber

Le cours du numéro 2 des VTC a augmenté de 8 % lors de sa première journée en Bourse. La capitalisation de la société californienne dépasse les 24 milliards de dollars.

 

Débuts réussis pour Lyft au Nasdaq. La plate-forme de véhicules de transport avec chauffeurs (VTC), première rivale d’Uber aux Etats-Unis, a levé plus de 2,3 milliards de dollars lors de sa première journée à Wall Street. Le cours de l’action a augmenté de 8 % vendredi, faisant bondir la capitalisation de l’entreprise à 24 milliards de dollars. Un chiffre bien supérieur aux 15 milliards de dollars de valorisation annoncés lors de sa dernière levée de fonds.

Malgré  des pertes de 911 millions de dollars , en hausse de 32 % sur un an, le numéro 2 des VTC américains a suscité l’enthousiasme des investisseurs. Alors que tous veulent une part du nouveau gâteau du transport à la demande, Lyft a réussi à griller la politesse à Uber. Le leader mondial des VTC prévoit de s’introduire en Bourse.

Durant un roadshow de deux semaines, Logan Green et John Zimmer, les deux cofondateurs, ont mis en avant la belle progression de l’entreprise. Son chiffre d’affaires a plus que doublé pour atteindre 2,2 milliards de dollars. Et sa part de marché aux Etats-Unis est passée de 22 % à 39 % en deux ans.

 

A l’époque, Uber se spécialise dans la location de voitures de luxe, estimant trop risqué l’idée de recourir à des chauffeurs non professionnels. Mais quand Travis Kalanick constate que la mairie de San Francisco laisse Lyft faire, il décide de reproduire l’idée.

Concentré sur l’Amérique

Levant plus de fonds que Lyft – 24 milliards de dollars contre 5 au total -, Uber se diversifie ( service de livraison de repas, mise en relation entre chauffeurs de camions et expéditeurs de marchandises…) et se développe à l’international. Lyft reste lui concentré sur son coeur de métier et sur le marché américain, se contentant d’ajouter le Canada . Mais comme Uber, l’application se transforme petit à petit en plate-forme multimodale, proposant trottinettes et vélos, et développe un logiciel de conduite autonome.

Dans la guerre que les deux se livrent, Lyft se distingue aussi grâce à une politique plus favorable aux chauffeurs. Dès le départ, elle offre la possibilité pour les passagers de leur verser un pourboire via l’application, alors qu’Uber n’introduit cette fonctionnalité que ultérieurement . Elle leur propose également un service de location de véhicules et ouvre des centres de réparation.

 

 

Recevez gratuitement le livret qui vous explique ce qu'il faut savoir sur le VTC

Votre nom*

Votre prénom*

Votre email*

Votre numéro de téléphone*

Quelle centre serait le plus à même de répondre à vos questions ?

Cochez la case ci-dessous pour recevoir le livret gratuitement
  

*Mentions obligatoires

Nous vous apportons une réponse sous 24H

Commentaires(0)

    Laissez un commentaire