Le Secteur VTC devrait connaitre une croissance fulgurante dans les prochaines années

Le très prestigieux Boston Consulting Group (BCG), cabinet international de conseil en stratégie vient de rendre son rapport commandé par UBER concernant le secteur d’activité de voiture de transport avec chauffeur.

La croissance du secteur VTC est insolente

Le chiffre d’affaires du secteur atteindra 800 millions d’euros en 2016 il a été multiplié par 5,3 en 3 ans et pourrait atteindre 3,9 milliards d’euros d’ici peu. On recense actuellement 22.000 chauffeurs VTC en France et ils seront potentiellement 80.000. L’activité du secteur représente 2% du PIB francilien et contribue à hauteur de 6% à la croissance de l’économie de la région Île de France. 

Concernant les recettes fiscales à récolter par l’état (essentiellement issues de la TVA) elles représenteront jusqu’à 350 millions d’euros et pourraient s’élever à 1,7 milliard. Des chiffres insolent pour un secteur qui a commencé à se développer surpassant une grande majorité des autres pans de l’économie nationale.

Un emploi Sur quatre créé en Île de France est un VTC

Selon l’étude dirigée par Joël Hazan, 15% des créations nettes d’emploi viendraient de la filière VTC, se chiffre s’élève à 25% en île de France. Contrairement aux idées reçues 65% des VTC seraient employés et les 35% restant sont en majorité des chauffeurs qui on fait le choix de travailler en indépendant.  Sur les 22.000 acteurs du secteur, entre 8.000 et 11.000 déclarent avoir été au chômage durant la période qui précédait le début de leur activité et cela depuis plus d’un an pour la moitié d’entre eux. En effet la population qui bénéficie le plus de ce boom est en grande partie issue de zones qui subissent de plein fouet la crise de l’emploi et déclarent avoir été victime de discrimination à l’embauche.

Un débat sur ce sujet avait fait surface récemment lors des discussions à propos du projet de loi du député Laurent Grandguillaume.

Les VTC cannibalisent le chiffre d’affaires des taxis ?

Des études commandées par le lobby des taxis tendaient à prouver que l’arrivée des VTC avait porté atteinte à leur rentabilité sur un secteur immobile au niveau de la croissance. Effectivement l’étude montre qu’en trois ans la croissance de la filière taxi a baissé de 5%. Mais d’une autre part la croissance globale du marché à augmenté de 10%. Cela traduit bien l’idée que l’arrivée des plateformes a créé de nouveaux besoins chez une clientèle qui n’utilisait pas ce monde de transport. En effet le marché s’est élargi notamment en île de France en désenclavant la grande banlieue et en étendant les plages horaires à des créneaux beaucoup plus tardifs. En grande partie la clientèle des VTC est constituée de nouveaux clients.

En conclusion le rapport démontre que le boom provoqué par l’arrivée des plateformes est beaucoup plus important que ce que l’on imaginait et n’est pas prêt de s’endiguer. Cette effervescence bénéficie à tous un écosystème qui s’est développé autour de l’activité (loueurs, experts comptables et autres services). À Paris, ville la plus touristique du monde on compte environ 5 taxis/VTC pour 1000 habitants tandis qu’à New York ou Londres le chiffre s’élève à 17 pour 1000 habitants.

Depuis le début de l’année, les taxis peuvent effectuer des prestations de voiture avec chauffeur, certains experts s’accordent à dire qu’à terme les professions de Taxi et VTC vont s’homogénéiser et se fondre l’une dans l’autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[rs_space height="200px"]

Recevez gratuitement le livret qui vous explique ce qu'il faut savoir sur le VTC

[rs_image_block align="align-center" image="9395"]
[rs_contact_form form_id="9568" notification="Nous vous apportons une réponse sous 24H"]
[rs_space height="200px"]

Offre exceptionnelle :

Gagner une voiture VTC d'une valeur de 15.000€ pour démarrer votre activité