Tout savoir sur le contrôle technique pour VTC

Accueil / Actualités VTC / Tout savoir sur le contrôle technique pour VTC

En règle générale, le contrôle technique des véhicules automobiles consiste en une formalité imposée par la loi afin d’améliorer la sécurité routière en se prémunissant des éventuels incidents liés à des problèmes techniques et mécaniques. Ceci dit, les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) sont soumis à un contrôle technique propre à leur statut.

Contrôle technique des VTC

Le contrôle technique des VTC constitue un examen annuel obligatoire qui doit être effectué sous la responsabilité du propriétaire du véhicule, à ses frais et sur sa propre initiative. Il est impératif que ce contrôle soit réalisé par un organisme agréé par l’État un an après la mise en circulation du véhicule et qu’il soit ensuite renouvelé tous les ans. Ceci étant, il est bon de savoir que les véhicules déjà mis en circulation, puis affectés en tant que VTC, sont obligés d’effectuer le contrôle technique au moment du changement d’affection. De plus, il est indispensable de se munir de l’original du certificat d’immatriculation lors de la présentation du véhicule.

Objectifs et résultats du contrôle technique

La procédure de vérification des véhicules est faite sans aucun démontage et comprend les points suivants : identification du véhicule (remise des papiers du véhicule…), présence de la vignette sur le pare-brise, freinage (plaquettes, disques), direction (volant, rotules de direction…), éclairage et signalisation (clignotants, feux de croisement…), visibilité (pare-brise, rétroviseurs…), adhérence au sol (pneus, roues, amortisseurs…), accessoires (sièges, ceintures de sécurité, klaxon…), structure et carrosserie, organes mécaniques, pollution et niveau sonore.

À la fin du contrôle technique et si aucune contre-visite n’est requise, le centre agréé fourni au propriétaire du véhicule un exemplaire du procès verbal établi et colle un timbre indiquant la date du prochain contrôle technique sur le certificat d’immatriculation. De même, ce dernier colle en bas à droite du pare-brise une vignette indiquant le mois et l’année limites de la validité du visa.

Dans le cas où le véhicule présenterait des défauts nécessitant une réparation, le propriétaire devra passer une contre-visite dans les deux mois qui suivent la visite technique initiale, afin de vérifier l’exécution des travaux sur les points qui ont motivé celle-ci.

Recevez gratuitement le livret qui vous explique ce qu'il faut savoir sur le VTC

    Votre nom*

    Votre prénom*

    Votre email*

    Votre numéro de téléphone*

    Quelle centre serait le plus à même de répondre à vos questions ?

    Cochez la case ci-dessous pour recevoir le livret gratuitement
      

    *Mentions obligatoires

    Nous vous apportons une réponse sous 24H

    Commentaires(0)

      Laissez un commentaire